Fonctionnement de la roue

Fonctionnement de l’horloge à bille

 Une roue à aubes tournant à une vitesse prédéterminée, entraîne, à l’aide de poulies et de courroies un bras rotatif alimentant  en billes un circuit complexe, suivant une fréquence établie. L’arrivée des billes se fait dans des gouttières sur lesquelles sont inscrit des chiffres, symbolisant les tranches des minutes, et des heures. Ces gouttières, sortes de bascules se vident suivant le nombre de billes chargées. La première indiquant une bille toutes les minutes, se vide au bout de 5 minutes, ce qui correspond à 5 billes chargées. Les 4 premières de ces 5 billes retournent dans le quai de chargement, par l’intermédiaire d’un colimaçon.

La 5ème bille suit une rampe parallèle accolée à la première. Elle va ensuite tomber dans un trou et venir alimenter la gouttière basculante qui se trouve juste ne dessous. Cette bascule charge donc une bille toutes les 5 minutes. Le contrepoids est réglé de façon à ce que la gouttière se renverse avec douze billes, c'est-à-dire au bout d’une heure. La logique est identique à la précédente : la dernière bille vient alimenter la bascule des heures. Ce qu’il y a de fascinant dans ce système, c’est de voir circuler les billes dans les gouttières basculantes, se chevaucher dans le colimaçon. Le summum reste le passage à midi. Une seule bille va   faire chavirer l’une après l’autre, les trois bascules. Là, dès le passage de 11H59 à 12H00 (ou 00H00), 27 billes se poursuivent dans le colimaçon, descendant la grande rampe de 5 m de long, passent sous le bassin de la roue à aubes, pour venir se stocker dans la gouttière de chargement.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×